Apprendre les règles de base pour la construction d’une maison bioclimatique

Apprendre les règles de base pour la construction d’une maison bioclimatique

À cause des nombreuses perturbations climatiques que connaît le monde, les saisons sont de plus en plus rudes. En hiver, et surtout en été, un inconfort grandissant s’est installé dans les maisons. Pour remédier à cet état de chose, le choix des constructions bioclimatiques s’impose. Découvrez dans cet article, quelques principes de ce type d’habitat.
 

Une maison adaptée à son environnement

Dans l’optique de faire d’une habitation un édifice bioclimatique, il est essentiel que sa construction se fasse en tenant compte de certains paramètres. Parmi ceux-ci, il faut citer ceux qui sont présents sur le site de construction, et qui permettent en réalité de faire de la maison un cadre de vie agréable.
De ce fait, il est primordial de bien étudier le climat d’une région avant de décider d’y bâtir sa maison. La prise en compte d’un éventuel microclimat, et du relief sera très utile dans le choix des techniques de construction. Aussi, cette investigation sur le climat local, permettra de définir le sens de l’orientation des différentes ouvertures : portes, fenêtres, etc.
 

L’optimisation de l’isolation

Pour bénéficier d’un séjour agréable dans la maison bioclimatique, le système de l’isolation n’est pas à négliger. En effet, il est essentiel de bien penser la réalisation des différentes parties de la construction : la toiture, le plancher, les murs. 
Pour cela, il suffit d’apposer l’isolant le mieux adapté à chaque paroi de la bâtisse. Pour être certain de choisir le meilleur produit isolant, il est conseillé de vérifier la résistance thermique (R) marquée sur l’emballage. Lors de l’achat, il faut donc miser sur un produit à forte valeur du R, sans trop tenir compte de la densité. En réalité, la masse du produit isolant n’influence presque pas la température à l’intérieur de la maison.

Les commentaires sont fermés.